You are currently viewing LA COMPLEMENTARITE 1 !

LA COMPLEMENTARITE 1 !

Genèse 2.18 – L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.

L’Eternel Lui-même, alors qu’Il avait déclaré que toute la création était très bonne (Genèse 1.31), décrétait qu’il manquait quelque chose à l’homme. Celui-ci n’était pas complet. S’il restait seul, il souffrait d’un handicap. Il avait besoin d’une aide, d’un vis-à-vis, pour pouvoir vivre correctement. Ceci établit un fait fondamental : l’être humain ne peut se suffire à lui-même et il a besoin au minimum d’un autre, faisant de lui un être social.

La complémentarité ne peut s’envisager que si nous prenons conscience de notre besoin d’être complémentés. Tant que nous resterons dans l’illusion que nous n’avons besoin de personne, nous ne pourrons pas comprendre l’absolue nécessité de trouver notre complément. Mais avant d’aller plus loin sur la complémentarité dans le ministère, j’aimerais m’attarder sur le couple.

Malheureusement, l’homme choisit trop souvent sa compagne en fonction de l’attirance physique. Le péché a complètement inversé les priorités. Le premier critère de sélection pour son conjoint devrait être cette complémentarité dans l’esprit. C’est-à-dire cette osmose, cette symbiose spirituelle pour être capables d’accomplir le pourquoi nous avons été créés. Je pense qu’il n’existe dans l’univers qu’une seule personne du sexe opposé pour arriver à cette unité. Un seul ou une seule est chair de ma chair, os de mes os. Paul nous dit dans Ephésiens 5.29 : « Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église ». Trouver LA personne qui a été créée pour nous nous garantit que l’amour ne se transformera jamais en haine ; détester sa propre chair étant une impossibilité.

Quand cette unité d’esprits existe, les personnalités vont pouvoir se façonner au contact l’une de l’autre pour s’emboîter de plus en plus. L’entente physique ne viendra qu’en dernier mais elle scellera à jamais le couple dans ce mystère : les deux deviendront une seule chair (Genèse 2.24).

Je m’adresse ici aux plus jeunes : ne laissez pas vos sens vous dicter le choix de votre conjoint. L’attirance physique ne fera jamais un mariage solide. Même si vos personnalités se correspondent bien, s’il vous manque cette unité spirituelle, vous risquez de vous engager sur la voie des pleurs. Puisse le Seigneur vous donner de la sagesse et du discernement.

A suivre.

Pasteur Claudy – Centre Apostolique EZ37M – Copyright Décembre 2017 © Tous droits réservés

N'hésitez pas à vous abonner pour recevoir toutes nos nouvelles publications directement dans votre boîte mail.

Nous ne spammons pas !

Laisser un commentaire